Annonce

Les derniers articles sont tirés du nouveau site Lords of the Geeks. L'actualité sera bientôt postée exclusivement sur le site et plus sur ce blog. Donc profitez en pour changer vos favoris et amusez-vous bien sur notre nouvelle plateforme !
Vendredi 3 décembre 5 03 /12 /Déc 19:43

Sortez de là vous n'êtes pas au bon endroit ! Ceci dit y'a de l'idée...

Par The Lords of the Geeks - Publié dans : General - LOTG
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 17 juin 3 17 /06 /Juin 15:09

Copyright Sci-Fi

« Les Cylons ont été créés par l’homme… ils se sont rebellés… ils ont évolué… leur apparence, leurs sentiments sont humains… certains sont programmés pour croire qu’ils sont humains…  il y a beaucoup de copies… et ils ont un plan. »

 

Oui, je sais, cela fait quelques temps que la quatrième saison s’est achevée mais, que voulez-vous, j’ai mis du temps avant de me mettre sur cette magnifique série.

En effet, je connaissais depuis longtemps cette série mais je ne m’étais jamais vraiment laissé tenter par la chose, j’ai fini par craquer et, en l’espace de trois semaines, je me suis fait l’intégrale.

 

Battlestar Galactica qu’est-ce que c’est ?

C’est un remake de la série de 1978 Galactica jouée par Richard Hatch (Apollo) et Dirk Benedict (Starbuck), ce dernier étant le plus souvent connu pour son rôle en tant que Templeton « Futé » Peck dans la série L’Agence Tout Risque. À noter que R. Hatch fait partie du casting de BSG. Il y interprète le rôle de Tom Zarek.

En 2003, soit vingt-cinq ans après la série originale, la chaine Sci-fi lance la mini-série. Vu le succès, la chaîne commandera une nouvelle série d’épisodes. Au final, la saga BSG, c’est quatre saisons incluant deux téléfilms servant de pilotes, ainsi que deux séries de web-épisodes et deux documentaires de vingt minutes.

 

L’histoire se déroule dans un système solaire très éloigné du notre dans lequel vivent douze colonies, sur l’une des planètes, Caprica, où furent créés cinquante ans auparavant les Cylons, des robots conçus dans Copyright Sci-Fi le but « d’aider » les hommes et, bien sûr, possédant une intelligence artificielle. Mais voilà, un beau jour, les Cylons se sont rebellés contre l’humanité, ce qui provoqua en tout deux grandes guerres. Après avoir signé un armistice après la seconde guerre, plus personne n’entendit parler des Cylons mais, plusieurs années après, une attaque de grande envergure fût lancée contre les colonies par les Cylons forçant les humains à fuir. À ce jour, il ne reste plus que cinquante mille représentants de l’espèce humaine, le tout réuni dans une flotte menée par le Battlestar Galactica, vaisseau de guerre commandé par le Commandant William Adama. Ce dernier, ayant lancé les derniers représentants de l’espèce humaine dans une quête mythique, a trouvé une planète dont parle les écrits religieux, une planète appelée la Terre.

 

Alors que dire sur Battlestar Galactica ?

Eh bien je ne vois qu’un seul mot : FRAK ! Pour les habitués de la série, vous comprendrez la signification. Pour les autres, je vous laisserai le plaisir de le découvrir par vous-même.

 

Qu’est-ce qui fait que BSG est une série S.F. à part ? Pourquoi est-ce devenu un tel phénomène ? Pourquoi j’en suis devenu accro moi-même ?

Le premier bon point est le scénario, même si à la base c’est un remake de Galactica. Les scénaristes arrivent toujours à nous prendre à revers là où l’on ne s’y attend pas. Ajoutez à cela le casting qui, certes, ne comprend pas de grosses têtes d’affiches (sauf si vous avez joué à Command & Conquer 3, vous reconnaîtrez alors Grace Park, alias Lt. Sandra Telfair du GDI, qui interprète le Lt. Sharon “ Boomer“ Valerii dans BSG, et Tricia Helfer, alias Général Kilian Qatar du NOD, qui joue le rôle de Caprica 6 pour BSG) mais les acteurs arrivent à nous transmettre énormément d’émotions, d’intensité, même ceux des personnages de second plan.

De plus, on pourrait se dire qu’avec une série S.F. on va avoir droit à bon nombre de batailles spatiales avec des lasers dans tout les sens, de la technologie à nous en faire baver, mais non, loin de là, il y a très peu de joutes spatiales. Concernant le niveau technologique, il n’est pas si avancé que ça, la série misant plus sur le côté humain, sur les doutes, les choix, les sacrifices qu’ils seront amenés à faire pour la survie de l’humanité.

Copyright Sci-Fi Bien souvent, on se retrouve face à certains dilemmes quant à savoir qui sont les plus malsains ? Les humains ou les Cylons ? Et cette interrogation est d’autant plus marquante dans la saison 2. Au fur et à mesure de l'avancement de l’histoire, l’idée que les gentils sont les humains et les méchants les Cylons disparaît, laissant la place à deux peuples luttant pour la survie de leur espèce en assumant leurs choix et les conséquences que cela implique.

Contrairement à ceux qui pourraient reprocher la direction religieuse que prend la série, je trouve ce côté ésotérique, déjà présent mais de moindre façon au début de la série, la rend encore plus prenante et permet de montrer différentes facettes de certains protagonistes.


Les effets spéciaux sont, quant à eux, très réussis et n’ont rien à envier aux grosses productions. L'équipe a un budget dont elle se sert convenablement, ni trop ni pas assez, avec la dose adéquate.

Un autre point important de cette série est sa bande originale. C'est en effet une pure merveille pour les oreilles, les thèmes principaux sont déclinés au fur et à mesure des saisons et nous transportent à chaque épisode. Pour ma part, une de mes préférées est une reprise de All Along The Watchtower de Bob Dylan. Même le simple fait d'écouter la musique arrive à nous rappeler les épisodes et nous faire frissonner.

 

J’ajouterai que cette série n’est pas réservée aux fans de science-fiction, autant par son scénario, son jeu d’acteur ou la psychologie des personnages que par les réflexions philosophiques, politiques ou sociologiques.

Si on enlève certains détails de la série, on se retrouve avec une œuvre n’appartenant plus au registre de la S.F. mais bien à la réalité et c’est ce en quoi la série est un vrai bijou, car même les personnes n’aimant pas la S.F. pourront y trouver leur compte.

 

Est-ce que Battlestar Galactica c’est validé ?

Eh bien oui, ça l’est et même plus. Si vous n’avez pas encore embarqué à bord du Galactica, je ne saurais que trop vous conseiller de le faire dès à présent et sans plus tarder. Rejoignez la flotte et, avec eux, cherchez la Terre et combattez les Cylons.

 

À noter qu’un téléfilm BSG est prévu pour automne 2009 et se nommera Battlestar Galactica : The Plan. Il lèvera le mystère sur le fameux plan des Cylons. De plus, un spin-off appelé Caprica sera diffusé en fin d’année 2009-début 2010. L’histoire se passera cinquante ans avant les événements de BSG sur Caprica, ayant pour acteurs les familles Adama et Graystonne en conflit, avec pour toile de fond l’émergence de l’intelligence artificielle ainsi que la robotique qui sont à l’origine de la création des Cylons. Le DVD du pilote, d’une durée de près de deux heures, est déjà disponible et je vous en parlerai dans un prochain article.

 

So say we all !
Par Shin Aragami - Publié dans : Séries - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Lundi 15 juin 1 15 /06 /Juin 02:59


Scenar & art by Miyu
Par Ceridwen - Publié dans : Art Geek - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 12 juin 5 12 /06 /Juin 23:58
Et voilà, c'est bientôt les grandes vacances. Ce mois de juin est donc plein de nouvelles sorties qui viendront combler votre ennui pendant cet afflux de temps libre que beaucoup auront du mal à utiliser pleinement (eh oui, il y a des gens qui s'ennuient quand ils sont libres il paraît...).

Mais avant d'aborder toutes ces merveilleuses nouveautés, je voudrais souligner que certains préparent déjà leur rentrée scolaire de septembre. Qui est assez fou pour ça ? me demanderez-vous. Eh bien, les éditeurs, qui sortent ces jours-ci 6 agendas 2009-2010 sur le thème du manga.
Quels seront vos choix possibles ?
Chez Pika, deux modèles seront disponibles : Air Gear et Fairy Tail, pour la modique somme de 7€90 (le prix moyen pour un agenda).
Puis comme ça rapporte Tonkam s'y met aussi avec des valeurs sûres : un agenda Yuki Kaori et un agenda CLAMP pour le prix de 12€. Ça paraît cher. Mais Kaze fait mieux avec des agendas à 14€95. Les deux modèles disponibles sont Bleach à l'effigie d'Ichigo et Bleach à l'effigie de Kon considérés respectivement comme version garçon et version fille, allez savoir pourquoi...


Bon, maintenant que vous êtes parés pour la rentrée, préparons nos vacances ! Et pas qu'un peu, il suffit de voir le gros pavé qui suit (je pleure intérieurement à l'idée de présenter tout ça à l'instant où je vous écris), et profitez-en car les éditeurs risquent de se la couler douce pendant les deux mois qui suivent ^^'


Vous aviez aimé l'ambiance de NonNonBâ et Miyori no Mori ? Vous devriez apprécier Une sacrée Mamie, les yôkai en moins et l'humour en plus chez Delcourt (7€50).

Vous avez préféré Tokyo Mew Mew ? Voici la suite : Tokyo Mew Mew a la mode, qui sera en deux volumes à 6€95 l'unité, chez Pika.
Et pour ceux qui aiment les suites, nous aurons également celle de Princess Ai : Princess Ai - Prism of Midnight Dawn chez les éditions Soleil (6€95) et celle de Battle Club : Battle Club 2nd Stage chez Asuka (8€50).

Après Lady Oscar (La Rose de Versailles), après Le Chevalier d'Éon, après Jeanne (d'Arc), mais aussi Jésus, Napoléon, Bouddha, Roméo et Juliette... nous le saurons, les Japonais aiment les personnages historiques et les célébrités de fiction séculaires. Le problème, c'est qu'ils ont tendance à être particulièrement fantaisistes sur l'Histoire de l'Occident... Qu'est-ce que cela va donner avec notre célèbre Gascon d'Artagnan ? C'est ce que nous découvrirons le 17 dans le premier des deux tomes d'Étoile. Je redoute le pire... Chez Tonkam, 6€25.


Trois nouveaux titres shôjo font leur apparition : Sweet relax chez Delcourt (6€25) qui comptera 9 volumes et qui raconte l'histoire d'amour d'une jeune fille fan de massage qui voit des petits esprits sur les courbatures des gens (eh oui...) et chez Soleil à 6€95 pièce : Hakoniwa Angel en 4 volumes qui nous parle d'une fille amoureuse d'un jeune top model et Mon Ciel après les cours en 5 volumes, une histoire d'amour sur fond de sport.

Et pour les plus grandes, une nouvelle série josei : Fleurs bleues, entre histoire d'amitié et shôjo-ai (amour entre filles) chez Asuka (8€50).


Côté shonen, Kamui - End of Ark, une aventure fantastique avec des vrais morceaux de guerriers dedans chez Soleil (6€95), Dämons, qui nous fera suivre sur 13 volumes (6€50 l'unité) la vengeance de Heito, qui a perdu lors d'une trahison sa femme, sa fille et ses deux bras (mais rassurez-vous, le héros n'est pas manchot), chez Doki Doki, et une histoire fantastique basée sur un monde virtuel : Mirai Nikki - Le Journal du futur chez Casterman (6€95).

Si vous préférez les histoires pour les grands, voici quelques seinen :

Beach stars, une histoire de volley avec des groploplos en 7 tomes chez Kurokawa (6€90), Professeur Eiji, où un ancien journaliste devenu enseignant, après avoir connu la cruauté de la guerre dans son précédent métier, se retrouve confronté à des élèves encroûtés dans leurs petits problèmes (Kana, 6€25) et deux one-shot : Un Zoo en hiver, chez Casterman, où un jeune employé passionné de dessin va faire la rencontre de mangaka à 15€ et Le Vagabond de Tokyo, chez Le Lézard Noir, une comédie érotico-comique qui s'annonce assez déjantée.

Nous en avions parlé il y a quelques jours dans les sorties DVD, Hokuto no Ken - La Légende de Julia sera accompagné de son manga one-shot (Asuka, 8€50).


Pour les fans de yaoi, trois titres s'annoncent en ce début d'été :
une vieille série, Love mode, au dessin caractéristique des shôjo des années 90 chez Taifu Comics (8€95) et deux one-shot plus récents : Student Affair de 2001 chez Asuka (9€95) et Juste au coin de la rue ! de Kawai Tôko encore chez Taifu Comics (8€95).

Un très gros instant coquin en ce début d'été ! C'est à se demander s'il n'y a pas une intention là-dessous...
Nous verrons donc arriver le premier tome sur deux de Chantage à la Fac par Nakamura Uzuki à 8€95 chez Soleil, Bikini Mermaid et Bleu Azur par Hirose Miho à 7€95, encore chez Soleil et, toujours chez Soleil, Mille et une façon de vivre avec elle (T. 1, 8€95) par Pon Takahanada, dont Bon appétit Sakura avait été publié en mars, devinez chez qui ;)


Et pour finir la section Japon, quelques sorties qui ne sont pas des nouveautés mais que je tenais à évoquer car il serait dommage de passer à côté à cause de la jeunesse du « Bordel de l'Otaku ».
Donc ce mois-ci sort chez Tonkam le sixième tome de la réédition de Golden Boy, série culte s'il en est mais qui est hélas un peu trop différente de ses OAV. Ceci dit, si vous avec plus de 14-16ans (parce que c'est quand même un peu cochon, pour les rares qui ne connaissent pas encore), il faut les lire, au moins pour sa culture otaku (puisque c'est culte).
Et tant qu'on parle de rééditions, Tonkam lance celle de Tokyo Babylon, des CLAMP en format poche à 6€25. Espérons qu'ils ne fassent pas la même erreur que pour Maison Ikkoku (Juliette, je t'aime) qui est maintenant de piètre manufacture comparé à la première édition.
Vous pourrez aussi découvrir deux séries que j'avais commencées à lire en VO et qui sont bien sympathiques : le josei Désir © MAX par Ukyo Ayana dont le dernier tome est disponible depuis mercredi (Panini Manga, 6€80) et le shôjo Five de Furukawa Shiori, dont le tome 3 sortait aujourd'hui (le 12) chez Kana (6€25), qui est pourvu de très belles illustrations de couverture tout à fait à la hauteur du dessin intérieur et qui raconte l'histoire de Hina, une nouvelle élève qui rêve de se faire des amies et qui se retrouve être la seule fille dans une classe de surdoués (11 volumes en cours au Japon).
Chez Delcourt paraît aussi depuis septembre dernier déjà (eh oui, on rate facilement des trucs sans fils RSS), pour 10€50 le tome, une série josei Un Drôle de père, une comédie plutôt sympathique d'Unita Yumi dans laquelle nous suivons Daikichi, un jeune homme qui se retrouve, après l'enterrement de son grand-père, avec la fille de ce dernier sur les bras ; elle s'appelle Rin et elle a 6 ans ! (sacré coquin ce papy !).
Depuis le mois d'avril paraît chez Pika, pour 6€95 le tome, un magical girl qui fait un carton actuellement au Japon : Shugo Chara. Si vous êtes amateur/trice du genre, préparez votre budget, il y a déjà 9 volumes parus au Japon !
Dans le même cas, chez les éditions Delcourt (6€25), Switch Girl !! nous raconte l'histoire d'une jeune fille branchée et populaire qui cache son côté pouilleux qu'elle garde pour la maison. Mais un nouvel élève va découvrir son secret. Que va-t-il advenir de Nika ?


Et les autres bandes-dessinées du monde ? (ne soyons pas discriminatoires)

Quelques rapides sorties manhwa pour les fans du genre :
Hang A - Miroir de l'avenir, aventure fantastique au très joli dessin (sur la couverture en tout cas) .
Dorothy Band, une histoire de groupe de rock inspirée du conte du Magicien d'Oz qui contient une certaine critique sociale, j'essaierai de les lire pour faire une critique car ça semble très intéressant (trois tomes à 18€ pièce).
L'heure entre chien et loup, un drame sur une histoire d'espionnage et de vengeance (trois tomes à 8€ chacun).
La Mosca, un thriller fantastique (7€50 par tome).
L'armée de la résistance, un dessin très personnel pour ce conte de science-fiction d'inspiration historique sur le thème de l'occupation japonaise en Corée (deux tomes à 15€ pièce).
Les artbook se font suffisamment rares en France pour ne pas présenter celui-ci, d'autant plus que les coréens sont d'excellents illustrateurs : Apple, 19€95.

Les manhua (bande-dessinée chinoise pour les néophytes) :
Zobo et les fleurs de la vie, tout en couleur et dont j'espère que le dessin sera fidèle à celui de la couverture, nous conte une histoire d'amour un peu fantastique (12€90).
Une Vie chinoise, premier volume d'un triptique historique sur la Chine de Mao chez Kana (19€95).
Et encore un artbook collectif : China Girls, en noir et blanc et en couleur, chez Xiao Pan (19€). Dix artistes nous donnent leur vision de la vie de femme en Chine. 

Et les Français dans tout ça ?
Puisque les Français sont de très grands fans de manga, il n'est pas étonnant qu'ils se mettent à en produire.
Je ne vais pas tout signaler, les niveaux étant assez inégaux, mais j'ai retenu Katana de Khato, un album en couleur à 13€90 sur une histoire de samouraï et Tokyo Rendez-vous, un album collectif à 5€ réalisé par des apprentis mangaka français avec l'aide de quelques artistes professionnels qui nous racontent leur expérience à Tokyo, tous deux chez les éditions Paquet.

Sources : Manga-news
Par Ceridwen - Publié dans : Made In Japan - Communauté : Un max de buzz !
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 9 juin 2 09 /06 /Juin 00:38
Séries anime

Une grande surprise (pour moi en tout cas) dans les sorties DVD de ce mois de juin en France. Le premier coffret contenant 26 épisodes de la série Super GALS! est sorti le 3. Le manga avait été édité en France dans les années 2003 et la série d'animation date encore de l'époque où l'on colorisait à la main. Alors certes, ce n'est pas un monument d'esthétisme, contrairement à de nombreuses séries actuelles, mais franchement, c'est tellement drôle qu'on s'en fiche ! D'ailleurs je vais l'acheter de suite tiens >.>

Jigoku Shoujo, La Fille des enfers en France, bénéficiait déjà d'une intégrale avec un sac collector pour la modique somme de 119€99 (eh ouai quand même...). Pour les pauvres gens frustrés par ce prix exorbitant, un nouveau coffret intégrale beaucoup plus modeste sortira ce mois-ci pour presque 40€, ce qui devient bien plus raisonnable.
Mais si vous aimez les coffrets chers, vous pouvez toujours vous procurer l'intégrale de la saison 2 de Tsubasa reservoir chronicle pour 119€99, un prix qui semble à la mode en ce moment chez Kaze.

Pour les nostalgiques, Dybex nous resort un slimpack intégrale de Street Fighter II V en VF et VOSTF. Le même éditeur nous propose aussi une intégrale de Dai Guardcontenant deux digipack.
Et, toujours pour les fans de mecha, Beez sort deux éditions du premier volume de Gurren Lagann : une édition collector contenant des goodies (des badges, un écusson et une vrille lumineuse - m'en demandez pas plus, je ne vois pas ce que c'est) et une édition simple en VF et VOSTF chacune.

Deux autres coffrets prévus pour ce mois-ci chez Dybex, encore, l'intégrale de la saison 3 de Kenshin le vagabond en VOSTF et le deuxième volume des coffrets collector de Full Metal Alchemist contenant un DVD bonus, plusieurs livrets et une figurine.

Films et OAV

Toujours en parlant de Full Metal Alchemist, Dybex réédite la version standard en DVD. Ils ont également sorti un coffret collector contenant deux DVD du film Rahxephon en VF et VOSTF.
Pour les nombreux fans inconditionnels de Naruto, un coffret contenant les trois films : Naruto et la princesse des neiges, La légende de la Pierre de Guéhel et Mission spéciale au pays de la Lune, sortira le 17 en VF/VOSTF pour 40€.
Chez Kaze, un OAV de Ken de 2007 : Hokuto no Ken, la légende de Julia (Shin Kyuuseishu Densetsu Hokuto no Ken Yuria-den) sort le 10.

Un premier volume sur deux d'une série OAV yaoi assez tendancieuse : No money (Okane ga nai), interdite au moins de 16ans, sera à réserver aux inconditionnels purs du genre.
Declic image nous propose une série obscure de 2004, du sentai « cheapo-discount » un peu coquin avec des super-héroïnes sailor-moonesques portant de jolis casques à visière (...) : Musumet, en coffret intégrale VOSTF. Au pire, ça coûte moins de 15€ pour 13 épisodes, on ne risque pas grand chose à essayer...

Les éditions Kaze proposent de nouveaux types de coffrets : des packs bundle comprenant deux films ou OAV chacun en VF/VOSTF. Ce mois-ci, Brave Story + Origine et un numéro spécial « culottes » : Plastic Little + Labyrinth of Flame.


Pour finir, un film japonais, qui n'est pas d'animation cette fois, mais qui avait eu beaucoup de succès auprès du public otaku sort en DVD : une édition collector de Kamikaze Girls en VF/VOSTF qui contiendra un DVD bonus et un poster, à peine plus chère de 5€ que la version simple qui est à 25€.
Par Ceridwen - Publié dans : Made In Japan - Communauté : Un max de buzz !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 8 juin 1 08 /06 /Juin 22:35

Scenar by Woody
Art by Elsia
Par Ceridwen - Publié dans : Art Geek - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 4 juin 4 04 /06 /Juin 01:57
Qu'est-ce que nous annonce de beau le mois de juin au Japon ? Beaucoup de trailer tout en VO, désolée ^^' Mais regardons ça de plus près...

À la télé, trois nouvelles séries démarrent ce mois-ci :

Umi Monogatari: Anata ga Ite Kureta Koto raconte l'histoire de deux sœurs magical girls qui vivent dans la mer (mais qui ne sont pas vraiment des sirènes). Un jour elles retrouvent une bague et décident de monter à la surface. Leur rencontre avec Kanon, la maid du ciel, va réveiller un ancien pouvoir qui va recouvrir la terre d'un voile d'obscurité.


Quelques goodies à trouver sur le site officiel (trailer dans Special/PV et fonds d'écran dans Special/壁紙).

Une pauvre annonce de l'adaptation anime du manga Weiß Survive, un shôjo Yu-Gi-Oh like,nous fait savoir que la série sera diffusée à partir du 6 juin. Mais en l'absence de trailer, la nouvelle me semble un peu compromise.

Amateurs de fan-service, à vos armes ! Vous aimez les mecha, les groploplos qui font blopblop, la technologie, les magical-girls sexy et les histoires qui nécessitent un QI à peine plus élevé que celui d'une huître ? Fight Ippatsu! Juuden-Chan!! est pour vous !
Attention, la vidéo qui suit n'est pas recommandée aux moins de 16ans...



Des OAV sont aussi annoncés : trois pour Utawarerumono dont la série est déjà disponible en DVD en France depuis février dernier sous le nom tristement traduit de Le chant des rêves. Et après on s'étonne qu'on ne retrouve rien...
Le mois de juin verra aussi arriver les très attendus Saint Seiya: The Lost Canvas - Meiou Shinwa dont nous avions déjà parlé et qui compteront treize épisodes.
Un nouveau trailer est disponible en cliquant ici !

Trois films seront également au rendez-vous :

Encore une adaptation d'Evangelion : Evangelion Shin Gekijouban: Ha, pour la fin du mois.

Le Mamoru Oshii nouveau est arrivé ! Pour ceux qui ne situent pas ce grand nom, ce monument de l'animation japonaise, je vous rappellerai juste : Ghost in the Shell, cela devrait suffire.
Cette fois-ci, pas de cyber-punk ou de high-tech. Miyamoto Musashi: Souken ni Haseru Yume est une histoire de samouraïs bien virile. Le directeur de projet est le non moins célèbre Mizuho Nishikubo qui a réalisé le passage d'animation de Kill Bill et qui a également travaillé sur la série Otogizôshi qu'on attend toujours impatiemment en France. Les quelques images qui suivent sont bien alléchantes et d'une beauté digne d'un tel staff ! (On n'en attendait pas moins !)



Les news se terminent avec un OVNI en 3D : Asylum Session. Les graphismes sont très... 3D, les colos sont jolies, la bande son déchire, mais l'animation donne parfois l'impression que les personnages sont dévertébrés. Un style très particulier qui risque d'en faire tiquer plus d'uns.
L'action se passe dans un futur proche où la technologie a atteint son apogée et commence même à décliner et où la street culture s'est développée. Deux acolescents se rencontrent dans un stade investi par des bandes peu recommandables appelé Asylum et les forces de l'ordre vont tenter de les déloger.




sources : AniDB
Par Ceridwen - Publié dans : Made In Japan - Communauté : Un max de buzz !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 1 juin 1 01 /06 /Juin 22:26


Scenar by Ceridwen
Art by Arsenia
Par Ceridwen - Publié dans : Art Geek - Communauté : Nolife
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 30 mai 6 30 /05 /Mai 02:43
Quand on parle de Monty Python, la première chose qui vient à l'esprit des Français, c'est Sacré Graal, et éventuellement quelques autres films comme La Vie de Brian.

Pourtant, ce qui a fait le succès des Monty Python, c'est bien leur série télévisée Flying Circus. Trop peu d'entre nous gardent un souvenir de sa diffusion sur Arte, il y a de ça quelques années, et c'est fort dommage.
C'est pourtant avec les Flying Circus, produits entre 1969 et 1974, que l'on prend pleinement conscience du phénomène Monty Python et que l'on appréhende vraiment leur humour so british !
Le succès des quatre saisons qui le composent fut tel qu'il donna même naissance à un spectacle sur scène.

Chacun des quarante-cinq épisodes de trente minutes rassemble plusieurs sketchs souvent liés par un fil conducteur comme the Spanish Inquisition et des transitions parfois « limites » dont la plupart sont sous forme d'animations en motion picture réalisées par Terry Gilliam et tout simplement inoubliables.
En dehors d'un humour délirant, souvent absurde et parfois noir, les Flying Circus proposent aussi une certaine critique de la société britannique de l'époque. Ainsi, nos Monty Python travestis critiquent-ils le puritanisme de la ménagère de plus de 50ans. Tout passe sous leur crible : la société, la politique, la religion, la télévision et même la Seconde Guerre Mondiale encore assez proche et dont le souvenir reste vif.
Ainsi, la provocation est de mise, comme lorsqu'un Monty Python joue un Hitler, incognito dans une auberge britannique, en train de planifier une nouvelle conquête de l'Europe ou quand un groupe de bourgeoises bien « prout-prout » se battent dans la boue dans un élan de reconstitution historique. Mais le ridicule, l'absurde et l'auto-dérision les protègent souvent de l'incident diplomatique.
Certains sketchs sont purement idéologiques, comme lorsqu'ils imaginent une ville pleine de Superman et que Bicycle Repair Man vient les sauver lorsqu'une chaîne de vélo a déraillée. Le monde à l'envers, n'est-ce pas ?
Mais il n'y a rien d'étonnant à cet aspect intellectuel de leur humour. Il ne faut pas oublier que nombre d'entre eux sont des diplômés d'Oxford ou Cambridge.
Le Flying Circus serait-il un précurseur de l'humour geek actuel ?

Et nous les avions longuement attendus en DVD. Ils sont enfin arrivés ! Le packaging n'est pas très beau pour un tel chef-d'œuvre de l'humour. Mais il vous offre l'opportunité de regarder les épisodes en VO, en hongrois ou en polonais sous-titré danois, croate, portugais, arabe, islandais... et français bien sûr ! Vingt langues de sous-titres sont quand même disponibles. À la fois étrange et finalement pas si surprenant que ça pour du Monty Python !
Le menu est plutôt pratique, car il permet d'accéder à chaque épisode et à chaque sketch indépendamment mais il vaut mieux regarder un DVD en un minimum de fois possible car il vous faudra sinon supporter l'affichage de l'avertissement un nombre incalculable de fois, et ça, c'est énervant. La remasterisation est agréable, la qualité vidéo, en couleur, est plutôt bonne pour une série datant des années 70.

Cependant, l'intégrale est assez difficile à se procurer actuellement. Vous pouvez essayer de trouver le coffret grâce à Amazon.
Par Ceridwen - Publié dans : Séries - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 24 mai 7 24 /05 /Mai 03:17
Cet article est tiré du nouveau site Lords of the Geeks. L'actualité sera bientôt postée exclusivement sur le site et plus sur ce blog. Donc profitez en pour changer vos favoris et amusez-vous bien sur notre nouvelle plateforme !

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance de voir un film qui n'est fort malheureusement pas encore annoncé en France. Si vous êtes fans de Star Wars, de road trips et d'humour geekodébile, alors vous devriez vraiment vous pencher sur ce film.

fanboyposter
 
[musique Star Wars-ienne et texte jaune défilant vers l'horizon] Il y a fort 10 ans, dans une galaxie très très commune à la notre, un jeune homme cancéreux et ses amis décident de s'introduire dans le Ranch Skywalker pour voir en exclusivité l'Épisode I, le garçon sachant qu'il ne survivra pas jusqu'au jour de la sortie. S'ensuit un voyage à travers les États-Unis incluant du bashage de Trekkies, des caméos surprenants et surtout, une aventure épique montrant à quel point la passion peut pousser les geeks à faire des choses extraordinaires.
 

Le nombre de références, clins d'œil, etc, est juste incalculable. Un casting presque parfait pour couronner le tout, entre Chris Marquette (Joan of Arcadia, Alpha Dog), la plus sublime que jamais Kristen Bell et le peu connu mais hilarant Dan Fogler rendent déjà ce film génial, mais l'addition de Seth Rogen dans deux rôles secondaires et les apparitions de Danny Trejo, Carrie Fisher, William Shatner ou encore Kevin Smith et Jason Mewes font de cette comédie un passage obligé pour tout les geeks du monde.



L'humour balance cependant entre de vraies blagues réfléchies destinées aux fans de Star Wars et un humour plus en-dessous de la ceinture qui peut s'avérer un peu moins réussi. Mais dans l'ensemble on reste quelque part entre Kevin Smith et Judd Appatow (vous pouvez d'ailleurs voir l'affiche qui parodie celles des films d'Appatow). Le film a été fait avec la bénédiction de George Lucas, ce qui est un plus. Mais ce qui tire vraiment le film au-dessus de la simple comédie est la profondeur des personnages. Plus qu'une simple parodie de geeks, ces personnages sont véritablement passionnés et le film ne tourne jamais cette passion en ridicule, mais au contraire les traite avec le plus grand respect et présente des personnages à l'opposé des loosers pitoyables qu'aurait tendance à montrer Hollywood. Les producteurs (Harvey Weinstein en tête) désiraient rendre cette comédie plus accessible en retirant les références au cancer mais le film aurait perdu pas mal de son charme et de sa sincérité. 

 

Note de Lords of the Geeks : 18/20

Par The Lords of the Geeks - Publié dans : Cinéma : Critiques - Communauté : Un max de buzz !
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 22 mai 5 22 /05 /Mai 23:23
Cet article est tiré du nouveau site Lords of the Geeks. L'actualité sera bientôt postée exclusivement sur le site et plus sur ce blog. Donc profitez en pour changer vos favoris et amusez-vous bien sur notre nouvelle plateforme !

Nom:
voir ci-dessus ( je veux pas trop me salir...)

Editeur: Sega

Genre: ersatz de RPG

Sortie: 1988... ah non, 1991.

Particularités: cumule toutes les tares possibles de se retrouver dans le J-RPG...

Console: Megadrive

Sauvegarde: aléatoire ( c'est vrai, en plus...)


En 1991, Sega a plutôt réussi à lancer certains RPG tels que Phantasy Star I, II et III, ces jeux devenant une belle saga dans le genre. Et dans la compilation Ultimate Collection, je fus content de retrouver ces jeux, ainsi que le quatrième volet, et les Shinning Force sortis sur MD ( bien que le In the darkness soit très dispensable)... Et il y a Fatal Labyrinth...

 

Fatal Labyrinth...

Fatal Labyrinth est censé être un RPG, un dungeon crawler, pour être précis : c'est-à-dire que vous êtes plongé dans un immense complexe labyrinthique et devez essayer de trouver la sortie vers le niveau supérieur, où, bien sûr, la difficulté augmentera...

Niveau histoire, ça tue des loutres à la chaîne : un jeune homme est envoyé dans un château labyrinthique et rempli de créatures hostiles, pour récupérer un gobelet magique, sinon le dragon se réveillera et anéantira tout le monde au village...

D'un côté, il vaudrait mieux qu'il se réveille, le dragon, parce que très franchement, le village fait un écran, quatre maisons moches et toutes identiques, et tous les occupants, moches eux aussi, sont à l'extérieur.

Mais vous devrez parler à tout le monde et voir la seule et unique phrase qu'ils ont en bouche avant de pouvoir accéder au château.

Et c'est parti pour 99 niveaux générés aléatoirement par la console...

Autrement dit, dès le premier niveau , vous pouvez vous retrouver soit dans une salle remplie d'ennemis et à deux kilomètres de la sortie... Ou juste à côté de cette dernière...

Il faut dire que vous mourrez souvent dans ce jeu, la faute à un gameplay foireux en tous points.


Vous verrez très souvent cet écran...

Vous êtes dans des salles remplis de murs de briques rouges, et à sol à motifs violets et verts, reliées entre elles par des couloirs gris. Dans lesdites salles, vous pourrez y trouver des objets: potions, armes, nourriture, protections...

N'oubliez pas de vous équiper, parce que les programmeurs ont oublié de vous demander si vous voulez vous parer d'un équipement plus puissant... Parce qu'on y trouve des ennemis , aussi.

Je veux m'en débarrasser, je peux les taper ? Ah bon faut aller au contact ? Euuh... pourquoi il me touche et je tape dans le vide ??? Bon ben je m'en vais alors, j'veux pas crever... Mais pourquoi il me suit ? Pourquoi il peut me toucher à distance ??? Ah ben je suis mort...

Tiens je reprends dans une pièce différente... Je vais tenter de me frayer un chemin, l'étage étant révélé au fur et à mesure de la progression . Ah mince, y'a des ennemis... je vais de l'autre côté, alors... Ah bin y'en a aussi, j'suis coincéééééééé... Bon, ben je suis mort de nouveau...

Je reprends... Oh bin la sortie est juste à côté... Ouaiiissss ! Je suis trop fort, j'ai réussi à atteindre le deuxième niveau du donjon !!! Et ça recommence... Encore, et encore... Pire, vous reprenez la partie plusieurs niveaux en-dessous de là où vous étiez arrivé !!!


Voilà le genre de situation complètement foireuse: coincé de toutes parts sans pouvoir bouger avec une frappe d'ennemis aléatoire....

Parce que non seulement le jeu se paye le luxe d'être super-moche, accusant au moins trois ans de retard sur son époque, mais il est, de plus, totalement injouable et difficile.

Et je ne parle pas de l'ambiance sonore... Une seule et unique musique , deux bruitages faits à la bouche...

Je ne suis pas près de décrocher le trophée ( parce que les programmeurs, sadiques, en ont inclus un concernant ce jeu...) demandant d'atteindre le cinquième niveau...

Bref, vous avez compris, Fatal Labyrinth est Fatal, surtout pour la patience de celui qui y joue.

Et pourtant j'ai tenté de comprendre ce jeu. Mais même avec la meilleure volonté du monde, c'est LUI qui refuse de comprendre...

Par Julius - Publié dans : Jeux Vidéo - Communauté : Communauté de jeux vidéo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 21 mai 4 21 /05 /Mai 13:10
« Interesting! » comme le dirait notre cher Sheldon concernant cette deuxième saison de TBBT.
Pour rappel, la première saison se terminait avec le premier rencard entre Penny et Leonard, enfin !  En effet, après 16 épisodes à se demander si ce dernier parviendrait à ses fins, le 17e épisode conclut en beauté la saison.

Alors qu’en est-il de cette seconde saison ?
Eh, bien tout commence avec la suite du rencard, que notre couple dû interrompre, Leonard ayant réussi à se déclencher une hémorragie en se cognant la tête contre la table du restaurant…
Et là, je me retrouve face à un petit dilemme. Est-ce que je dois vous dire comment la relation de Leonard et Penny évolue ? Après une courte réflexion, je prends le risque de vous spoiler un petit peu afin de me permettre de vous pondre une critique convenable.
Pardonnez-moi cette digression, revenons-en à ce qui nous intéresse. Sachez que, malheureusement leur relation ne durera pas plus de deux jours ! Leur rupture étant lié à de faux prétextes que je vous laisserai découvrir.
Suite à leur rupture, Penny trouvera en Sheldon un confident inattendu, ce dernier améliorant sa compréhension sur les différents phénomènes sociologiques dans les relations hommes/femmes.
Comme pour la précédente saison, il y a beaucoup d’humour. Pas un épisode sans se tordre de rire, parfois même allant jusqu’à verser une larme tellement notre quatuor de geeks nous offre certaines situations des plus hilarantes.
Certains épisodes introduiront quelques guest stars,
comme par exemple Summer Glau de la série Terminator les Chroniques de Sarah Connor.
Du côté de Raj et Howard, pas de changement. Toujours fidèles à eux-même, si ce n’est que les rapports entre Penny et Howard vont évoluer dans le bon sens. Quant à Lesly Winkle, elle fera quelques apparitions, et bien sûr Sheldon sera toujours la cible de ses sarcasmes.

En conclusion, cette seconde saison est plutôt réussie dans l’ensemble, si ce n’est son season final en-dessous du niveau du reste des épisodes. J’espère que les deux prochaines saisons arriveront à nous faire toujours autant rire.
Bref ! Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de la voir je vous conseille de vous y mettre rapidement. Bazinga !

Photo © CBS
Par Shin Aragami - Publié dans : Séries - Communauté : Nolife
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 21 mai 4 21 /05 /Mai 00:15
Enfin, nous avons terminé l'interface publique du nouveau site de Lords of the Geeks et je dois vous dire que c'est pas trop tôt.

Après des heures de design, de code et de manips en tout genre, voici finalement le LOTG nouveau dans votre browser. En bref qu'est ce que ça change ? L'interface est plus ciblée, chaque grosse catégorie est clairement visible  afin de vous orienter vers les news qui vous plaisent le plus. Par ailleurs chaque catégorie dispose de son propre fil RSS, et ça, c'est cool.

LOTG se présente aussi sous la forme d'un site web intégrant des modules de blog ce qui diffère du simple blog que vous lisez en ce moment. Ne serait-ce que dans la souplesse des modules, de la mise en page, pour l'indépendance et pour accueillir nos projets à venir

La base de donnée des articles du blog sont en cours de transfert et bientôt vous pourrez retrouver l'essentiel de nos news passées sur le site. L'adresse étant un peu longue à retenir, nous prévoyons de prendre un nom de domaine dans les jours à venir.

Comme je vous l'avais déjà dit, le déménagement se fera en douceur. Commencez déjà à changer l'adresse de vos favoris, la transition définitive n'est pas immédiate mais plus tôt vous serez habitués, mieux ce sera !

N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire.

Par The Lords of the Geeks - Publié dans : General - LOTG - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 21 mai 4 21 /05 /Mai 00:14

Ok, beaucoup de choses à raconter et peu de temps pour le faire, on enchaîne direct avec les news !

 

- On commence par Kevin Smith qui va finalement mettre au monde son adaptation rêvée de Green Hornet... Mais en comics ! Le réalisateur avait prévu il y a plusieurs années de réaliser un film basé sur le personnage (qui est finalement tombé entre les mains de Seth Rogen et Michel Gondry) et son script va finalement se transformer sous la forme de comic, avec le design des personnages attribué à Alex Ross, on peut s'attendre à un bon bouquin !

 

- On continue avec une vidéo qui compare assez incroyablement Star Trek et Star Wars. Attention, ce serait dommage de se faire spoiler Star Trek avec cette vidéo, il vaut vraiment mieux avoir vu le film ;)



 

- En parlant de Star Trek, voici une comparaison de la taille du nouvel Enterprise par rapport à différents autres vaisseaux. JJ Abrams aurait-il quelque chose à compenser ?

 

- En parlant de concours de celui qui à la plus grosse, McG a annulé celui qu'il avait lui-même organisé contre Michael Bay, précisant que tout ceci n'était qu'une blague et dévoilant des détails absolument pas nécessaires sur son anatomie.

 

- Vous pouvez avoir pu remarquer dans nos contacts le site d'Alternate Reality Game. Eh bien voici un ARG qui a dû faire tourner en bourrique tous ceux qui s'y sont essayé : celui de Star Trek ! Détails de ce jeu de piste incroyablement compliqué en vidéo :

 

 

- Vous êtes-vous déjà demandé ce que donnerait World of Warcraft dans la Chine moderne ? Non ? Eh bien, eux, oui :

 

 

- Voici la vidéo incroyable de 2 bobines de Tesla jouant la musique de Mario, l'un s'occupant de l'air principal et l'autre de la basse... OUTSTANDING !

 

 

- Ce personnage atroce, croyez-le ou non, est la méchante de Ghost Rider, à partir du #35 ! Eh, ça me donne envie de le lire.

 

- La série de Joss Whedon, Dollhouse, est renouvelée pour une nouvelle saison ! Très bonne nouvelle je pense !

 

- La Flanders Company existe pour de vrai ! Découvrez ROACH, la première organisation de super vilains du monde réel !

 

- Un comic va bientôt faire son apparition, et avec lui une idée de génie : prendre les Ghostbusters et... les faire voyager dans le temps ! Comment une telle chose peut ne pas être fun ? Voici les premières images en tout cas !

 

- Voilà un film qui pourrait se révéler être une merveille ! Le Tour du monde en 50 ans est l'histoire d'une tortue qui s'engage dans un tour du monde, traversant les époques, le tout rythmé par les musiques des époques en question. Universal Music a licencié le film, une première pour la firme, car c'est habituellement la branche cinéma qui s'occupe des films.

 

- L'écrivain Wil Wheaton propose un article où il explore la différence entre embrasser et exploiter la culture geek. Terriblement intéressant.

 

- Vous devez absolument découvrir cet artiste : Orioto crée de grandes peintures numériques inspirées de jeux vidéos de notre enfance. Une merveille pour les yeux.

 

- Vous ne le savez peut-être pas, mais le 25 mai prochain sera la Geek Pride Day (ou Nerd Pride Day). Un événement qui pourrait intéresser nos lecteurs canadiens : cette année les festivités auront lieu à Ottawa ! Pour info, ce sera également la Towel Day (en référence au Guide du voyageur Intergalactique). Vous devez savoir que le Towel Day sera célébré à Paris : Plus d'infos ici !

 

- Ce AT-AT est en fait un... gâteau ! Mais qui oserait manger une telle merveille ?

 

- Alan Cumming (comme c'est un joli nom...), l'acteur qui a joué Diablo (Noghtcrawler pour les puristes) dans X-Men 2, sera le comédien qui incarnera le Green Goblin dans la comédie musicale Spider-Man !

 

- Un Gundam taille réelle est en cours de construction dans le parc de la ville d'Odaiba, au Japon. Pour les photos, c'est par ici !

 

 

 

On en a fini pour les news, on va passer aux Classements du Geek !


Et pour finir, comme d'habitude : Le Shopping du Geek !

  • Des Nike X-Box à 2 500$ : Check !
  • Un T-Shirt des 4 chevaliers de l'apocalypse geek : Check !
  • Des chaussures... Evangelion ?!? Eh ben... : Check !
  • Et enfin... Une clé USB Transformer ! : CHECK !
Par The Lords of the Geeks - Publié dans : Divers - Communauté : Monde de geeks
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 18 mai 1 18 /05 /Mai 20:42
Me revoici donc pour la seconde partie de notre compte-rendu du Loft'in Game. Et nous allons nous attarder un peu plus sur les jeux présentés.

PES 2009

http://www.proevonews.co.uk/wp-content/uploads/pes2009_ps3_packshot_pegi3__-_rgb-434x500.jpg

On va passer très très vite sur celui-là. Je n'ai absolument aucune idée de la façon dont a évolué le gameplay dans cette dernière édition et je ne suis de toute manière véritablement pas amateur des jeux de foot. Les graphismes étaient cependant convainquants, bien que, lors des ralentis, on sentait vite les limites du réalisme.

UFC Undisputed

http://xbox360media.ign.com/xbox360/image/article/962/962435/UFCDONE_1236970591.jpg

J'avais un peu peur de trouver un jeu médiocre avant de l'avoir pris en main. Pour moi le jeu d'Ultimate Fighting serait probablement comme les innombrables mauvais jeux de catch qu'on trouve sur le marché. J'avais en fait tout à fait tort. Le jeu est beaucoup plus proche d'un Fight Night (avec une réalisation un chouilla inférieure mais eh, THQ n'a probablement pas le même budget qu'EA). C'est donc une simulation de combat assez crédible et réaliste qui a surtout l'avantage d'avoir une prise en main assez originale et intuitive. De plus il n'est pas forcement aisé de terrasser son adversaire, de quoi être encore plus fier lors d'une victoire.

Guitar Hero Metallica

http://www.gigwise.com/artists/Image/guitarhero-big.jpg

Bon on va pas se mentir, j'ai tiré 2 conclusions de ce jeu. La première, c'est que c'est bel et bien un Guitar Hero, donc pas grand chose à dire, la même formule que d'habitude, rien de nouveau sous le soleil. La seconde est que l'ego surdimensionné de ce $£@*#§ de Lars Ulrich a sûrement poussé les développeurs à le faire paraître plus jeune, mais je l'ai vu en vrai, il fait vraiment plus vieux que ça !

Final Fantasy XIII

http://www.vgboxart.com/boxes/PS3/14343_final_fantasy_xiii.png

La version présentée était en fait la démo présente dans le Blu Ray de Final Fantasy VII Advent Children Complete. Nous avions donc droit à une démo en japonais à laquelle je n'ai pas compris grand chose. Attardons-nous donc sur les deux points que j'ai compris : les graphismes sont d'une beauté imparable, j'était scotché à l'écran HD de bout en bout, chaque nouvelle image était un orgasme visuel. Le second point est le gameplay qui mérite que nous nous y attardions un peu plus. Basiquement, nous avions à notre disposition 4 attaques, 4 magies et un sort de soin. Chaque tour du joueur lui permettait de jouer ses 3 points d'actions. Nous avions 3 attaques à 1 point d'action et 1 à 3 points, et donc la possibilité d'attaquer avec l'attaque à 3 points ou de faire un combo avec les 3 autres attaques. Une fois l'action réalisée, les 3 points d'action se rechargent et nous pouvons attaquer de nouveau. La magie fonctionne de la même façon. Au final c'est assez rythmé mais tout de même, sans comprendre le japonais, cela devenait rapidement répétitif. N'empêche, vivement la version finale.

Bionic Commando

http://www.cuttingedgeguy.com/store/catalog/images/commando_ps3_cover.jpg

Je m'imaginais que ce jeu allait m'emballer, mais finalement c'est une déception, du moins pour ce que j'en ai vu. Le gameplay manque totalement de naturel, et c'est aussi terriblement répétitif. Viser, utiliser le grappin pour grimper ou se balancer, tirer, recommencer.... Le grappin aurait pu être une bonne idée mais il s'avère être en fait ce que les anglais appelleraient a pain in the ass. A part ça, c'est très joli, mais à la limite c'est vraiment pas l'important, faut pas oublier non plus que je suis mauvais en jeu vidéo, de base, mais tout de même je n'ai vraiment pas adhéré au gameplay.

Prototype


http://accel21.mettre-put-idata.over-blog.com/1/35/58/87/API/2009-04/jaquette-prototype-xbox-360-cover-avant-g_2.jpg

Sans équivoque possible, LE meilleur jeu présenté à ce 5e Loft'in Game. Au contraire de Bionic Commando, Prototype possède un gameplay incroyablement intuitif, bourrin et gore à souhait, mais ne manquant cependant pas d'intelligence et les différents pouvoirs du personnage donnent lieu à des missions bien plus intéressantes et variées que le simple bourrinage que l'on aurait pu croire. Mais tout de même, on doit reconnaître que courir sur les murs des buildings et balancer des voitures sur les hélicoptères est absolument sympathique. J'ai joué au jeu pendant facilement 50 minutes et je ne me suis pas ennuyé un seul instant. Personnellement, c'est un coup de cœur et j'ai vraiment hâte de pouvoir en voir plus !




Par The Lords of the Geeks - Publié dans : Jeux Vidéo - Communauté : Communauté de jeux vidéo
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

Suggérer un article à LOTG

Vous avez adoré un film, un jeu (de rôle, vidéo...), un anime, un comics, un livre geek, un manga... et personne n'en a encore parlé sur LOTG ? C'est honteux !
Pour y rémédier, n'hésitez pas à nous proposer votre texte à l'adresse suivante :

lords.of.the.geeks [AT] gmail.com

Répandez la Bonne Nouvelle

Vous aimez LOTG ? Vous avez envie de faire partager votre joie à tous vos amis ? Aidez-nous à répandre la Bonne Nouvelle ! Téléchargez nos planches de flyers gratuits à imprimer et découper de vos petites mains pour les distribuer !
Flyers noir et blanc Mario geek (2.07Mo)
Flyers couleur pin-up by Didi (6,74Mo)

[Sondage] Donnez votre avis !

Nous avons actuellement lancé quelques sondages pour mieux connaître vos attentes en visitant LOTG. N'hésitez pas à participer en visitant ce lien !

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Rechercher

Partenaires











Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés